Appartements disponibles

Mayflower, une nouvelle expérience du café

8 mars 2018

Depuis l’automne, les amateurs de café ont un nouveau temple sur Myrand : le Mayflower. La mission de ses propriétaires : faire découvrir des cafés incroyables sans snobisme.

Du café de snobs?

Le monde des cafés spécialisés est souvent perçu comme étant hermétique aux non-initiés. Une impression que Louis Roy-Couture, copropriétaire du Mayflower, veut détruire avec un accueil impeccable et un respect des goûts de ses clients. «Ce que je n’aime pas des cafés spécialisés, c’est que parfois c’est tenu par un petit groupe de passionnés qui peine à accepter les autres. Pourtant, le café, c’est une des rares choses qui réunissent réellement les gens», déplore-t-il.

Des geeks fous de café

Il y a trois ans, Louis a pris une gorgée de café. Elle n’avait pas le goût habituel de celui qui avait jusqu’alors l’habitude d’accélérer son réveil et de pousser ses séances d’étude jusqu’aux petites heures du matin. Non, cette gorgée de café chaud goûtait la limonade!

Étonné qu’un café puisse être si différent et intrigué de savoir si d’autres cafés aussi spéciaux existaient, il a décidé d’en savoir plus. « Il y a tellement à savoir », explique celui qui est allé jusque sur la côte Ouest pour découvrir les pratiques novatrices à l’avant-garde du monde du café.

«Tout l’argent que je faisais, je le dépensais dans des cafés spéciaux ou pour découvrir de nouveaux torréfacteurs partout dans le monde», ajoute-t-il.

Particulièrement entiché des cafés kenyans, il s’est également rendu en Afrique afin de visiter des producteurs.

Il a ramené à Québec plein d’idées et de manières de faire qu’il a décidé de mettre en application dans son propre commerce avec sa blonde, Florence Lahoud-Douville. Son bac en admin fraîchement terminé est également d’une grande aide. «Dans le monde du café, il n’y a pas beaucoup de gens qui ont fait de l’administration, et certains ont de la difficulté à faire des choses comme de la planification de coûts», explique-t-il.

Pourquoi le Mayflower?

Et d’où vient le nom de son commerce? C’est dans les cales du Mayflower, en 1620, que se trouvaient les premiers grains de café à arriver en Amérique. C’est en l’honneur de cette cargaison que Louis Roy-Couture a choisi le nom du navire des pèlerins de Nouvelle-Angleterre au moment de nommer son café de l’avenue Myrand.

Mayflower café découverte, 853A ave. Myrand, Québec

AUTRES ARTICLES