Appartements disponibles

Pêcheries Raymond Desbois, un parfum de Gaspésie à Sillery

27 avril 2017

Les condominiums Woodfield-Sillery, bien qu’ils offrent une belle proximité avec le fleuve Saint-Laurent, sont bien loin de la mer. Afin de donner un petit goût de l’air du large, Les Pêcheries Raymond Desbois, installées depuis longtemps au Marché du Vieux-Port, établissent un succursale sur le chemin Saint-Louis.

À quelques heures de l’ouverture de sa poissonnerie à Sillery, au tout début de la saison du crabe, Myriam Desbois est une jeune femme très occupée. «Le temps du crabe, c’est le plus gros événement de l’année. Il y a un véritable engouement, explique-t-elle rapidement au téléphone, entre deux rencontres. C’est pourquoi je me dépêche à ouvrir vite à Sillery afin de pouvoir offrir du crabe dans nos deux points de vente.»

Ouverte le 7 avril, la poissonnerie propose la même sélection de poissons et de fruits de mer qui agrémentent les assiettes des clients de la famille Desbois au Marché. Le 15 juin, le restaurant La Gaspésienne no 51 viendra également offrir l’expérience véritable d’un restaurant de bord de mer, directement sur le chemin Saint-Louis.

Certains plats phares, tels que la pizza aux fruits de mer, resteront toute l’année au menu, mais l’essentiel de la carte dépendra des prises du père de Myriam au large de la Gaspésie.

En l’honneur des bateaux

La Gaspésienne no 51 n’est pas un nom choisi au hasard. Il se veut un clin d’œil à ce qu’offrira le restaurant : des produits frais dans une ambiance moderne, mais inspirée de la tradition centenaire de la pêche gaspésienne.

En effet, les «Gaspésiennes» sont des navires mis en service à la fin des années 1950 afin de permettre aux pêcheurs de la péninsule d’aller pêcher plus loin, plus longtemps, le tout de manière plus sécuritaire. Au fil des ans, 50 «Gaspésiennes», baptisées no 1, no 2, jusqu’à Gaspésienne no 50, ont pourchassé les bancs de l’estuaire du Saint-Laurent et de la baie des Chaleurs.

Une histoire de famille

Fière de son passé, mais le regard résolument tourné vers l’avenir, l’entreprise de la famille Desbois, sous l’impulsion de Myriam et avec l’aide de sa sœur, prend maintenant de l’expansion.

«Mon père est pêcheur. Il pêche le crabe, le homard, le flétan, les crevettes, etc. En gros, il pêche pas mal tout ce qui se pêche en Gaspésie», détaille la jeune entrepreneure de 28 ans. Avant son paternel, son grand-père et son arrière-grand-père ont sillonné la mer à la recherche de poissons et de fruits de mer.

Un ajout pour Sillery

Myriam Desbois est également fière de s’intégrer au sein d’une communauté active de commerçants de proximité et de venir étoffer encore davantage l’offre déjà très complète de Sillery.

De plus, la position centrale du quartier est un avantage important pour la deuxième mouture de son commerce. Accessible depuis le centre-ville et très près des ponts, cette succursale est bien située pour satisfaire les amateurs de fruits de mer des quatre coins de la région de Québec.

Les Pêcheries Raymond Desbois – Sillery

1628 Chemin Saint-Louis, Québec

 Photo: Les Pêcheries Raymond Desbois – Sillery