Appartements disponibles

Une expertise transmise de père en fils

25 mars 2013

Bilodeau Immobilier
Une expertise transmise de père en fils
Bilodeau Immobilier est une entreprise bien établie et respectée à Québec, dont l’ expertise et les valeurs ont été transmises de père en fils depuis près de 100 ans.
Propriétaire et gestionnaire immobilier depuis trois générations, l’histoire de Bilodeau Immobilier débute en 1922, lorsque Bilodeau & Doré, ouvre ses portes sur la rue St-Paul à Québec, avant de s’installer au 600 1ere rue. Alors que l’un des fondateurs, David Bilodeau, rachète les parts de Georges Doré, il venait de construire les fondations de ce qui allait devenir un acteur important de l’immobilier à Québec.
Jusque dans les années 60, le commerce du bois fut la principale activité de l’entreprise, qui par la suite, fera l’acquisition de terrains dans le but d’agrandir son parc d’immeubles locatifs. André Bilodeau pouvait ainsi développer l’entreprise que son père avait fondée.
Dans les années 70, Bilodeau et Doré poursuivra son expansion en construisant sur la rue St-Michel à Sillery, puis à Ste-Foy sur la rue Le Chasseur.  Ensuite en devenant propriétaire d’ immeubles, dont le plus emblématique, s’élevant sur la Grande-Allée, Le Montmorency, en 1971. Le prestigieux édifice de 180 unités locatives, réparties sur 15 étages, est un des rares immeubles qui offre encore le service de portier à Québec. Le Samuel de Champlain, Le Laurier, Place des Braves et Place Charlesbourg suivront très rapidement. Parallèlement à cela, la construction de parcs de plus grande envergure continue, comme les terrasses Maricourt, les Jardins du Vallon, et Habitat Ste-Foy et en 1989 avec la construction du Mistral à Ste-Foy près des ponts, un immeuble de 14 étages comptant 190 unités. Au passage de la 3e génération dans les années 2000, Bilodeau et Doré devient Bilodeau Immobilier.

Un projet récent de Bilodeau Immobilier, qui témoigne de son attachement pour le quartier Sillery, est la rénovation, en 2010, du 1500 rue Sheppard, réunissant sous un même toit des appartements à l’étage, ainsi que deux locaux commerciaux au rez-de-chaussée. La remise à neuf de ce bâtiment autrefois désuet contribue au rajeunissement du quartier, en dévoilant son architecture des plus actuelles.